Résidence d'artiste en milieu scolaire
Résidence d'artiste en milieu scolaire
Carl Bouchard
3 janvier au 3 mars 2018

Description

 

1re rencontre web

Carl Bouchard et Sylvie Langevin, enseignante en arts plastiques de l'école Amishk

 

L’artiste Carl Bouchard a fait son entrée à l’école Amishk de Mashteuiatsh le 3 janvier 2018 pour entamer sa résidence de création avec les élèves de 5 à 11 ans.

Le projet de Monsieur Bouchard s’insère dans la thématique « Reconnaître l’hier + Rêver demain = Oser voir grand » pour mettre en œuvre l’installation collective Diffuseurs de rêve, inspirée du capteur de rêve. À l’issue des deux mois d’accompagnement avec l’artiste, la grande majorité des élèves aura entre autres cristallisé un rêve, aspiration, vœu, en verre thermoformé à partir d’une pastille modelée en argile. Avec le retour du beau temps, le projet se terminera par une activité symbolique extérieure de remise à la terre de l’argile. L’œuvre finale trouvera sa place suspendue au sein du corridor reliant l’école primaire à l’école secondaire, lieu de passage de l’enfance à l’adolescence. Pour témoigner de l’expérience vécue en milieu scolaire et donner à voir le processus créatif qui est aussi important que le résultat, le projet de résidence se terminera par une exposition à Langage Plus du 6 avril au 27 mai 2018 et fera l’objet d’une publication qui sera produite en collaboration avec le Centre SAGAMIE d’Alma.

Originaire de La Baie, Carl Bouchard est un artiste pluridisciplinaire actif depuis plus de vingt ans. Ses œuvres intégrées à l’architecture et ses différents projets d’expositions ont démontré son intérêt marqué pour la recherche de matériaux, les techniques de fabrication traditionnelles, la poésie visuelle et les questions identitaires. En 2013, l’artiste a remporté le Prix du CALQ - Créateur de l’année au Saguenay-Lac-Saint-Jean, décerné par le Conseil des arts et des lettres du Québec.

 

equipe amishk langageplus

De gauche à droite : Carl Bouchard (artiste), Mariane Tremblay (coordonnatrice artistique de Langage Plus), Sylvie Langevin (enseignante en arts plastiques de l’école Amishk), Doris Launière (directrice de l’école Amishk) et Mélissa Corbeil (médiatrice culturelle de Langage Plus).

 

___________________________

 

Cette première résidence à Mashteuiatsh sera suivie au mois de mars par celle à l’école Saint-Joseph d’Alma. Elles visent à rejoindre les jeunes directement dans leur milieu pour leur offrir une expérience unique de création et de diffusion encadrée par des professionnels de l’art actuel. Faire vivre l’art à même l’établissement d’enseignement invite à voir autrement, à laisser une place plus importante à l’innovation et à l’apprentissage par projet. Pour l’artiste, c’est une manière de se confronter à d’autres façons de créer, de partager et de faire évoluer sa recherche. Pour chacun des partenaires, c’est une opportunité de sortir des terrains battus et de prendre une nouvelle place dans la société. Ce programme concrétise une manière constructive de participer à l’émancipation de ces jeunes, de les inciter à être plus ouverts sur le monde, de les amener à considérer l’art comme faisant partie intégrante de la vie et à valoriser sa place au sein de leur communauté.

Cette initiative du centre d’art actuel Langage Plus a vu le jour grâce à l’appui du programme du Conseil des arts et des lettres du Québec destiné au jeune public, en collaboration avec le Centre SAGAMIE (Alma).

 

logos web