Élargir son territoire
Élargir son territoire
Carl BOUCHARD (Saguenay)
16 juin au 3 septembre 2017
Vernissage le vendredi 16 juin 17 h

Description

carl

Indigène - rare, menacé et vulnérable, 2015-2016
Première série de cinq orchidées indigènes du Québec réalisées avec 62 pochoirs faits main et 26 couleurs aérosols à partir de photographies personnelles.
© Carl Bouchard 

 

 

L’être humain cherche constamment à élargir son territoire, que ce soit sur les plans géographique, intellectuel, personnel ou corporel. Cette notion de territorialité n’est pas sans rappeler certaines approches colonisatrices et dévastatrices. «Prendre, envahir, posséder, déposséder, assimiler», ce sont ces mots que Bouchard tente de traduire dans ce corpus d’œuvres récentes aux enjeux politiques et esthétiques. Sculptures, installations, vidéo, photographies, peintures au pochoir et œuvre audio renouent avec des préoccupations formalistes du début de sa carrière pour aborder des questionnements relatifs aux Premières Nations. D’un fantasme de conquête de nouveaux espaces, l’artiste leur a emprunté savoir-faire et matériaux ancestraux pour les adapter librement et les confronter à l’esthétique d’une autre forme d’intrusion et de tabous spécifique au territoire de l’intimité. « Élargir son territoire se fait souvent aux dépens d’autrui. » C. B.

Cette exposition a été soutenue par le Conseil des arts et des lettres du Québec.

___________________________________

 

Humanity is constantly looking to expand its territory, be it geographically, intellectually or corporeally. This notion of territoriality dœs not occur without recalling certain colonizing and devastating strategies. “To take, invade, possess, dispossess, assimilate,” these are the words that Bouchard attempts to translate in this corpus of recent works treating political and aesthetic issues. Sculptures, installations, video, photographs as well as stencil and audio works engage the formalist preoccupations that marked the beginning of the artist’s career while addressing the challenges facing First Nations peoples. Within a fantasy of conquering new spaces, the artist borrows ancestral knowledge and materials, adapting them liberally and confronting them with the aesthetic of another form of intrusion and taboos specific to the territory of intimacy. “Enlarging one’s territory often happens at the expense of others.” C.B.

This exhibition is supported by the Conseil des arts et des lettres du Québec.