Olympiades artistiques 2020 - 3e édition

DUO #1 - Olympiades artistiques 2020
DUO #1 - Olympiades artistiques 2020
Véronique Fortin et Simon Emond
28 février au 24 avril 2020

Description

Pour encourager ce duo, remplissez le formulaire suivant. Si vous souhaitez encourager plusieurs duos dans la plateforme Paypal qui s'ouvrira après avoir cliqué sur "Ajouter au panier", vous aurez l'option de "Continuer à magasiner". Vous serez redirigé vers notre site. La plateforme Paypal vous permettra aussi d'y modifier le nombre d'encouragements à un duo avant de procéder au paiement. Bonnes Olympiades!

J'encourage le duo suivant
Publication du message d'encouragement
Message d'encouragement au duo
Num. de tel. obligatoire

 

duo1 2020


VÉRONIQUE FORTIN
Conseillère municipale, Ville d'Alma

Citoyenne engagée dans sa communauté, Véronique Fortin occupe la fonction de conseillère municipale du quartier St-Pierre depuis un peu plus de deux ans. Fervente de la participation citoyenne, elle a mis sur pied il y a 6 ans, avec une poignée de citoyens du quartier, un comité citoyen dont l’objectif est de retisser des liens sociaux en animant des fêtes de quartier et en portant des projets rassembleurs comme, par exemple, la création d’un four à pain collectif et la plantation d’un verger dans le parc St-Pierre. Elle porte aussi depuis près de 10 ans un projet familial d’entraide et de partage dans le temps des Fêtes qui se nomme L’Offrande.
Les dossiers qui l’occupent et l’animent à la ville sont ceux du développement durable, des arts et de la culture, des aînés et de la politique familiale ainsi que de la prévention incendie.
C’est en s’impliquant au forum jeunesse (RAJ-02) au début de la vingtaine que Véronique découvre sa passion pour le développement régional. Elle y a d’ailleurs travaillé quelques années à titre d’agente de participation citoyenne. Elle touchera par la suite les domaines de la petite enfance, de la persévérance scolaire, des aînés et de l’efficacité énergétique. Elle travaille actuellement au Centre de solidarité internationale du Saguenay-Lac-Saint-Jean en coopération internationale.
La culture et les arts font partie de ses intérêts les plus stimulants. Tous les médiums l’intéressent et elle les consomme goulument! Au niveau des arts visuels, elle a un faible pour la photographie et l’art performance.

SIMON EMOND
Artiste, Métabetchouan
www.simonemond.com

 

BIOGRAPHIE

Simon Emond (il-iel-elle) est artiste et photographe autodidacte basé.e à Métabetchouan au Canada. Sa production s’inscrit à mi-chemin entre l’art et le documentaire. En 2018, iel exposait au Zoom Photo Festival. Son travail a également été présenté plusieurs fois, souvent de façon indépendante, dans des espaces publics choisis pour leur capacité à entrer en relation avec les images - pont Sainte-Anne, territoire de Métabetchouan-Lac-à-la-Croix, centre-ville d’Alma.

DÉMARCHE ARTISTIQUE

« Le récit de la lumière est le cœur de ma pratique, à un point tel que je ne vais pas à la rencontre d’un sujet prédéfini : c’est lui qui s’impose à moi en fonction de ce qu’en fait cette lumière, comme un passage obligé pour mettre en branle mon processus de création. Je ne cherche donc pas à faire des images avec ma caméra, mais à me placer dans des situations de captation qui me permettront, en post-production, de révéler ce que la lumière a à me raconter à travers les photographies que j’ai prises.

Si j’apprécie particulièrement l’approche documentaire, c’est beaucoup pour que cette quête de lumière en photographie se dépose sur des gestes concrets, des situations où les "sujets" sont ensemble et produisent quelque chose, où le monde qui m’est donné à voir devient la surface d’un échange entre la clarté et l’obscurité.

Cette posture dans le travail n’est pas étrangère à ma transidentité. Ce dialogue ininterrompu entre moi et ce qui se passe en dehors de moi, cette empathie pour ce que la lumière cherche à m’adresser, mouvante et à la fois maîtresse de ce qui est visible et invisible, n’est peut-être qu’une autre manifestation de ma propre quête identitaire, dynamique, insaisissable, qui cherche à rendre manifeste ce que je suis et taire ce qui n’est qu’un construit que je m’impose. Et comme pour ma transidentité, ce travail photographique se fait surtout à travers cette longue et lente déconstruction des images que j’ai prises, un travail sensible en dialogue avec la lumière, comme si mon œil était phalène attirée par celle-ci, ma sensibilité mise au service de ce qui doit apparaître. De ce qui doit être tu. »