Olympiades artistiques 2018 - 2e édition

Duo #4 -  #LesReplicants
Duo #4 - #LesReplicants
Alexandre Boudreault + Paolo Almario
19 janvier au 23 mars 2018
Vernissage le vendredi 23 mars 17 h

Description

+ + + Nom de DUO : #LesReplicants   + + +




ALEXANDRE BOUDREAULT - STRATEOLAB ET VR CODE_LAB

 

strateolab

 

Passionné de technologie, c’est dans le monde de l’architecture qu’il débute sa carrière. Son intérêt vers la réalisation de contenu en 3 dimensions se manifeste d’abord comme un moyen d’élaborer et communiquer ses propres conceptions. En 2014, il fonde Strateolab, un studio de création multimédia 3D qui lui permet de mettre ses compétences et sa créativité au profit d’une clientèle diversifiée. Une des grandes forces d’Alexandre est sa capacité de bien comprendre les concepts et la vision de ses clients. Alliant savoir-faire créatif à son expertise technique, il répond facilement aux objectifs de sa clientèle et dépasse les attentes. Reconnu par ses pairs comme étant structuré et plein d’audace, Alexandre reste à l’affût des nouveautés et est en constante évolution afin d’offrir la meilleure expérience visuelle possible à chaque projet. Strateolab est en plein essor, l’entreprise compte à ce jour de multiples collaborations dans le monde industriel, muséal, architectural et touristique.

 

 


 

 

PAOLO ALMARIO - ARTISTE

 

Artiste d’origine colombienne établi à Chicoutimi (Québec) depuis 2011, Paolo Almario a reçu une formation de la Facultad de Arquitectura y Diseño de l’Universidad Los Andes (Bogota, Colombie). Il a complété une Maîtrise en art (2014) à l’Université du Québec à Chicoutimi (UQAC). Ses œuvres ont été exposées au Canada, en Colombie, en Italie, en Belgique et en France.

Almario s’intéresse à diverses facettes des arts numériques. Son travail explore les relations s’établissant entre l’individu et l’espace architectural. Sa pratique se développe autour de la « spatialité de l’être » : un concept systémique d’identité composé des espaces habités par un ou plusieurs individus. Paolo investigue aussi le caractère ubiquitaire des technologies numériques, notamment la façon dont elles modifient notre manière d’être, d’agir et de penser. Sa production comprend des strates d’unités pixellisées qui visent la rencontre image/machine ou homme/machine en dispositifs, pour développer ainsi un discours sur les systèmes et leurs numérisations. Les actions des machines qu’il produit vont évoquer, par des processus de construction ou déconstruction, des notions identitaires, spatio-temporelles et/ou socio-politiques.

Outre son activité artistique, Paolo est actuellement chargé de cours en arts numériques à l’UQAC où il enseigne depuis 2014.